Vivre ensemble dans le pluralisme et renforcer le dialogue interreligieux

Lorsque les événements de Paris – la nouvelle de l’attentat meurtrier contre la rédaction du journal « Charlie Hebdo », l’assassinat d’une policière et le meurtre de quatre autres personnes dans un magasin juif – sont parvenus à la connaissance du Conseil de la Communion d’Églises protestantes en Europe (CEPE), réuni en séance à Budapest, celui-ci en a été profondément bouleversé et consterné. C’est dans un esprit d’intercession qu’il exprime ici sa sympathie aux familles, aux amis et amies, ainsi qu’aux collègues des victimes.

L’attentat commis contre « Charlie Hebdo » a provoqué la mort de nombreuses personnes et visait délibérément la liberté d’expression. Or, tout comme la liberté de pensée, de conscience et de religion la liberté d’expression est au cœur de nos sociétés et de la démocratie en Europe. Déjà en 2006, lors de la controverse provoquée par les caricatures publiées au Danemark, la Communion d’Églises protestantes en Europe avait explicité sa compréhension évangélique du rapport entre liberté de religion et liberté d’expression. Le Conseil de la CEPE estime que cette déclaration reste d’actualité et qu’elle peut nous aider à clarifier nos réflexions concernant les droits fondamentaux, la liberté et la responsabilité, les droits des minorités tout comme la paix et la réconciliation. Nous relevons ici l’affirmation suivante de la déclaration de 2006: « En revendiquant de porter publiquement leur critique sur d’autres religions et sur les conditions sociales environnantes, les religions doivent être prêtes d’être mises en question à leur tour avec tous les moyens légitimes de la liberté d’opinion. » Voilà comment se conditionnent mutuellement liberté d’opinion et liberté religieuse. Leur vie dépend du rapport respectueux qu’elles savent entretenir entre elles. Dans notre état de droit moderne les deux libertés trouvent leur limite, respectivement leur correctif, dans le commandement de sauvegarder la dignité humaine et de s’abstenir de toute forme de dénigrement et de discrimination.

L’attentat commis dans le marché d’alimentation casher était dirigé, de façon délibéré, contre des Juifs. C’est dans la foi en Jésus de Nazareth que la Communion d’Églises protestantes en Europe se sait particulièrement liée au peuple juif. Vu la longue histoire d’antisémitisme en Europe et ses conséquences catastrophiques nous comprenons d’autant mieux la crainte de voir de nouvelles menaces s’abattre sur le peuple juif en Europe. Les politiques, la société civile et les communautés religieuses en Europe sont appelés d’y faire obstacle. A la suite de ces événements on a pu constater des attentats commis contre des mosquées. En Europe, il arrive qu’on fasse peser un soupçon généralisé sur les musulmans et qu’ils soient victimes d’ostracisme. Face à cette déviation nous nous en tenons à la règle d’or ancrée dans beaucoup de religions: « Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux! » (Matthieu 7,12). Il faut poursuivre et élargir le dialogue entre les religions tout comme avec les personnes sans appartenance religieuse. C’est en suivant cette voie de rencontre, de dialogue et de la confrontation des idées qu’il sera possible de façonner la convivialité au niveau local et en Europe.

Le Conseil tient à exprimer sa reconnaissance pour les rapports reçus de nombreuses Églises membres qui s’efforcent de conduire ce dialogue au niveau de leurs paroisses locales. Voici des Églises qui prennent l’initiative de telles rencontres interreligieuses. Voici des Églises et des paroisses locales qui s’engagent à différents niveaux et de multiples manières pour créer un vécu commun et apaisé entre les religions et les personnes dont les convictions diffèrent. C’est encourageant, et nous pourrons continuer dans nos Églises à construire sur cette base. Enfin, notre Conseil se réjouit de recevoir l’écho des discussions et des progrès accomplis dans le cadre de l’étude en cours de la CEPE sous le titre « Pluralité des religions ».

Le Conseil est conscient du fait que les événements de ces jours ont pour origine des facteurs politiques et sociaux d’une grande complexité, marqués par l’émergence de groupes terroristes islamistes comme Al Quaida et « l’État islamique ». L’Europe ne pourra pas faire l’économie d’une analyse des causes de la naissance de tels mouvements et de leur motivation. Le Conseil de la CEPE est reconnaissant pour les signes impressionnants et émouvants de solidarité et de la volonté dont le grand public a fait preuve ces jours-ci en faveur d’un rassemblement dans la paix. Le Conseil de la Communion d’Églises protestantes en Europe demande à Dieu de nous accorder son esprit de sagesse qui crée, renouvelle et maintient la vie en commun dans sa diversité.

ABOUT THE AUTHOR
0 Comment(s) to the "Vivre ensemble dans le pluralisme et renforcer le dialogue interreligieux"
followme
  • Twitter
  • Facebook

Cité européenne de la Réforme