Une demeure au milieu du temps

Le culte protestant en Europe méridionale, centrale et orien-tale entre conservation et évolution. Une étude de cas.

Des millions de chrétiennes et de chrétiens participent chaque dimanche au culte dans des Eglises protestantes d’Europe. Des communautés, aux caractéristiques diverses, avec leurs collaborateurs professionnels ou bénévoles, leurs chefs de choeur, leurs pasteurs s’investissent et consacrent beaucoup d’amour à la réalisation de cette célébration. Caractérisé par des tradi-tions parfois séculaires, le culte est célébré à nouveau chaque semaine. On prêche, on prie dans toutes les langues d’Europe, la Cène est célébrée selon des liturgies différentes, on chante dans tous les styles, dans de vastes cathédrales et dans de toutes petites Eglises de village – et c’est ainsi que l’Évangile se fait entendre.

La diversité des cultes célébrés à d’autres occasions et en d’autres lieux n’est pas moindre : célébrations de mariages ou obsèques, cultes radiodiffusés ou télévisés, cultes sur Internet, ou à l’occasion de grandes manifestations publiques, ou encore de catastrophes, cultes dans des écoles ou dans des maisons de retraite. Il n’est pas facile de faire le calcul et on est toujours surpris par le nombre des célébrations qui ont lieu au quotidien.

La grande richesse en matière de pratique cultuelle est un élément encourageant, on la reçoit comme un cadeau mais aussi comme une mission. Le culte est la marque des Eglises et le sou-tien des hommes et des femmes. L’étude qui suit accueille avec reconnaissance ces expé-riences et s’efforce de développer ce qu’elles apportent. Elle voudrait relier entre elles les expé-riences des Eglises de ce groupe régional en découvrant l’élément fédérateur au sein de cette diversité. Même dans cette diversité, la communion cultuelle peut se développer à travers les barrières nationales, linguistiques et confessionnelles.

ABOUT THE AUTHOR
0 Comment(s) to the "Une demeure au milieu du temps"
followme
  • Twitter
  • Facebook

Cité européenne de la Réforme

Langues