Les Protestants européens siègeront à Florence

L’Assemblée générale de la Communion d’Eglises protestantes en Europe élira son nouveau Conseil et fixera les priorités de travail

Les Eglises protestantes en Europe se rassembleront du 20 au 26 septembre 2012 à Florence. On attend quelques 250 délégué(e)s, observateurs/observatrices, visiteurs et représentant(e)s des médias pour cette 7ème Assemblée générale de la Communion d’Eglises protestantes en Europe (CEPE). Invitée par les Eglises protestantes en Italie, cette assemblée du protestantisme européen aura pour tâche de déterminer les priorités de travail de ces prochaines années.

Réunis sous le motto « Libres pour l’avenir » les délégué(e)s fixeront les domaines de travail pour les années à venir. Les thèmes principaux en seront l’avenir de la communion ecclésiale et la pluralité religieuse en Europe. D’autres priorités thématiques seront le Jubilée 2017 de la Réformation et l’œcuménisme.

En vertu de leur adhésion à la Concorde de Leuenberg de 1973 ce sont 106 Eglises qui mettent en œuvre la communion ecclésiale de la CEPE. Ces Eglises représentent ensemble une famille de 50 millions de Protestants. Selon la Concorde la communion ecclésiale devient possible par la commune compréhension de l’Evangile. Les différences au niveau des confessions de foi et de la constitution des Eglises perdent leur effet séparateur entre Eglises. Les Eglises de la CEPE s’engagent à un témoignage et service communs. Ces Eglises célèbrent ensemble le culte et la Cène et reconnaissent l’ordination et les ministères sur une base de réciprocité.

Un « échange de chaire », soit la prédication d’un pasteur ou d’une pasteure de confession luthérienne dans une chaire réformée – et réciproquement – est non seulement possible en théorie, mais est chose pratiquée couramment. Il en va de même pour l’éventualité d’une repourvue de poste pastoral par-delà les frontières confessionnelles et nationales. Depuis sa fondation la Communion s’efforce de rapprocher les Eglises, en dépit des différences qui subsistent, partout où cela est possible.

L’Assemblée générale qui se réunit tous les six ans ne fait pas qu’élire un nouveau Conseil. Elle reçoit aussi les résultats d’entretiens doctrinaux, les recommandations de groupes de travail et les propositions émanant d’études accomplies. Des résolutions seront prises pour être présentées aux Eglises membres. Les délégué(e)s seront en outre appelé(e)s à donner leur avis sur des questions de justice, de compréhension du ministère, une étude sur le culte et sur des questions relatives à la formation des pasteurs.

Au cours de l’Assemblée générale de Florence on laissera suffisamment d’espace pour rencontrer les Eglises protestantes locales. Les racines du protestantisme italien remontent jusqu’au mouvement de la première Réforme des Vaudois. L’Assemblée générale célébrera ainsi son culte central du dimanche dans le temple de l’Eglise vaudoise à Florence. Outre l’Eglise vaudoise, c’est l’Eglise évangélique-luthérienne en Italie et l’Eglise méthodiste avec leurs paroisses locales à Florence qui accueilleront l’Assemblée générale.

« La parole de la liberté est d’importance cruciale pour les Eglises protestantes », dit Michael Bünker, secrétaire général de la CEPE, dont le siège est à Vienne. « Lors de cette Assemblée générale les protestants européens vont se demander : que signifie le fait d’être une Eglise protestante à notre époque ? Quels sont les défis auxquels les Eglises protestantes sont confrontées ensemble ? Et à quel défi spécifique chacune des Eglises doit-elle faire face dans son propre contexte géographique, culturel ou sociétal ? Où y a-t-il lieu de procéder à des réformes ? Je m’attends de la part de l’assemblée générale à des débats intenses sur ces questions et à des résolutions qui donneront de nouvelles impulsions pour l’avenir de la CEPE. »

Vienne, 1 août 2012

105 Eglises protestantes en Europe (et en Amérique du Sud) se sont unifiées pour devenir la Communauté des Eglises Protestantes en Europe (CEPE) - Leuenberger Kirchengemeinschaft. Des Eglises luthériennes, réformées, unifiées, méthodistes et pré-réformatoires s'accordent mutuellement la communion de la chaire et de la Sainte Cène à travers leur approbation à la Leuenberger Konkordie de 1973. Adresse: Secrétariat de la CEPE, Severin-Schreiber-Gasse 3, 1180 Wien, Autriche, Tél.: +43.1.4791523.900, Fax: +43.1.4791523.580, courriel: office@leuenberg.eu, site: www.leuenberg.eu. Contact de presse: Mag. Ingrid Monjencs, tél.mobile: +43.699.18878 052, courriel: i.monjencs@leuenberg.eu.

01.08.2012 Ingrid Monjencs

ABOUT THE AUTHOR
0 Comment(s) to the "Les Protestants européens siègeront à Florence"
followme
  • Twitter
  • Facebook

Cité européenne de la Réforme